Hépatite C

L'hépatite C est une IST virale due à une infection par le virus de l'hépatite C (VHC). Elle se transmet par le sang, notamment chez les usagers de drogues injectables et lors de pratiques sexuelles hard et/ou avec des muqueuses fragilisées.

Le VHC est 10 fois plus contaminant que le VIH.

Une fois dans le sang, le virus se multiplie dans les cellules du foie. Le système immunitaire détruit les cellules infectées, entraînant une inflammation du foie.

Il existe un traitement qui permet de guérir de cette hépatite. Il n'existe toutefois pas de vaccin.

Symptômes

Les symptômes aigus sont souvent ceux d'une inflammation du foie.

  • Fatigue
  • Douleurs musculaires et articulaires
  • Fièvre
  • Maux de tête
  • Nausées
  • Diarrhées
  • Urines foncées
  • Teint jaunâtre

Après l’infection initiale, 80% environ des individus sont asymptomatiques.

Période d'incubation

  • 2 semaines à 6 mois après la contamination

Dépistage et diagnostic

Pronostic

La guérison spontanée a lieu dans seulement 20 % des cas. Les 80% restants évoluent vers une forme chronique, avec risques de cirrhose et de cancer du foie.

L'hépatite C peut être transmise de la mère à l'enfant lors de l'accouchement. Il n'y a pas de transmission in utero.

Traitement

Le protocole de traitement est d'un comprimé quotidiennement pendant 8 à 12 semaines, selon le génotype du virus. La guérison a alors lieu dans 99% des cas.

En France, le traitement est accessible à tous. Il y a objectif d'enrayer l'épidémie et d'éradiquer complètement le virus dans le pays d'ici 2025.